1984, de George Orwell

Publié le par Minyu

Cette fois-ci, pas de photo de ma couverture, puisque je n'en trouve pas sur Internet et que j'ai rendu (depuis longtemps) le livre à la bibliothèque...

 

Résumé (trouvé sur bacfrançais.com) :

4 avril 1984. Londres, capitale de l'Océania.
Le pays est contrôlé par le Parti. Des écrans sont installés en tout lieu. Big Brother, omniscient et omniprésent, surveille la cité. Nul ne peut échapper à sa vigilance.
Winston Smith, employé au Ministère de la Vérité rapporte dans le journal qu'il tient secret une anecdote : aujourd'hui lors d'une séance de « Deux minutes de haine », rituel instauré par le parti pendant lequel des images de l'ennemi de la Patrie sont livrées aux invectives et à la haine des employés, il a remarqué une femme « aux cheveux noirs », Julia, particulièrement virulente. A la fin de la séance il a croisé le regard de O'Brien, un de ses supérieurs. Sans doute un regard de complicité.
Winston est en effet un adversaire du Parti. Dans une société devenue totalitaire, où l'embrigadement des individus commence dès l'enfance et où la délation est un devoir, il se sait condamné...

 

Mon avis :

J'ai découvert ce livre en cours d'anglais, l'an dernier. Il y avait le début, et il fallait le commenter. Bien que n'ayant pas tout compris, j'ai saisi le principe, et j'ai été immédiatement intriguée.

Lorsque je l'ai lu, j'ai eu un choc. L'histoire dépassait tout ce que j'avais pu imaginer ; le slogan "La guerre, c'est la paix.La liberté, c'est l’esclavage. L'ignorance, c'est la force." a éveillé en moi un sentiment de révolte et de douloureuse impuissance, qui ne m'a pas quittée jusqu'à la fin. Aimant les beaux textes, les mots évoquant des images, le novlangue (langue formée de mots anglais soigneusement choisis et raccourcis, de manière à empêcher l'expression d'idées, de sentiments) m'a profondément indignée.

Comment décrire l'effet que la fin m'a fait ? J'ai souffert pour Winston, et surtout, j'ai été surprise. Profondément. Je pense qu'avant la lecture de 1984 (pour précision, je l'ai lu l'an dernier), il y avait ancré en moi un certitude selon laquelleles romans se terminent tous bien. Certitude profondément bouleversée par ce roman, puis par d'autres (Le dernier jour d'un condamné...)

Seul point négatif de ce roman : de nombreuses longueurs, principalement lorsqu'il lit le livre (dont le titre m'échappe).

En conclusion : un chef-d'oeuvre du roman d'anticipation !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zach 21/01/2011 13:13



Oui, je l'ai lu aussi, il y a un bout de temps, je pense que j'ai oublié trop de choses et lire ton avis me donne envie de m'y replonger :)


Pour le titre, je crois qu'Orwell l'a fait en inversant les deux derniers chiffres de l'année où il a écrit le livre, c'est-à-dire 1948.



Minyu 23/01/2011 11:00



Oui, c'est ce que j'ai entendu dire aussi (il paraît qu'au début il voulait mettre 1949 mais que l'éditeur a refusé parce que c'était trop proche !)



Milora 17/10/2010 12:06



Je suis parfaitement d'accord avec toi, Minyu, sur tous les points de ta critique !


Moi j'ai découvert ce livre par le cours de français : c'était une des lectures complémentaires qu'on devait faire. Je trouve que c'est vraiment un livre coup de poing ; la fin m'avait
estomaquée. Le passage de la torture est vraiment fort : à la différence d'autres livres, là, le lecteur souffre avec Winston, parce que c'est une torture psychologique, et que le lecteur est
comme attrapé dedans (alors que l'auteur aurait beau décliner le thème du "aïe, il avait mal, si mal" de toutes les façons possibles, le lecteur ne ressentira jamais cette douleur physique).


ça fait un moment que je l'ai lu maintenant, mais il m'a vraiment marquée, il fait réfléchir.


(Malgré le passage du Livre qui, on est d'accord, est vraiment ennuyeux)


Le livre est souvent comparé au Meilleur des Mondes, d'Aldous Huxley, mais je trouve 1984 bien meilleur, plus complexe, plus abouti.


Bref, jolie lecture, et je suis d'accord avec toi !



Minyu 17/10/2010 17:26



Tu as tout à fait raison =)



folk 10/09/2010 19:37



Oops  je viens de voir que tu as signalé en bas que le livre "de la résistance" est ennuyeux . Je l'ai dit sans même l'avoir lu car vu que je connaissait l'histoire j'ai lu en diagonale



folk 10/09/2010 19:33



Je l'ai lu !!!


Bizarrement moi aussi je l'ai découvert en étudiant le début en anglais lorsque l'on travaillait sur les dictatures et ça m'as donné envie de le lire. Donc je l'ai lu cet été  et il
est certes très long à lire (car certain passage sont ennuyant quand on est habitué aux livres d'action) mais en général l'histoire est intéressante (sauf le passage du "livre
de la résistance" qui est vraiment long et ennuyeux).


Sinon  sur google en tapant "1984 George Orwell" moi j'ai trouvé la couverture. Bizarre que tu n'as pas trouvé !?



Minyu 11/09/2010 12:01



Je n'ai pas trouvé la couverture de l'édition que j'ai empruntée à la bibliothèque, "1000 soleils"... C'est amusant, comme coïncidence ^^