Un samedi en poésie - Tristesse de la lune, de Charles Baudelaire

Publié le par Minyu

Parce que, décidément, j'aime beaucoup Baudelaire. Et encore, je ne poste pas mes poèmes préférés...

 

Tristesse de la lune

 

Ce soir, la lune rêve avec plus de paresse ;
Ainsi qu'une beauté, sur de nombreux coussins,
Qui d'une main distraite et légère caresse
Avant de s'endormir le contour de ses seins,

Sur le dos satiné des molles avalanches,
Mourante, elle se livre aux longues pâmoisons,
Et promène ses yeux sur les visions blanches
Qui montent dans l'azur comme des floraisons.

Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive,
Elle laisse filer une larme furtive,
Un poète pieux, ennemi du sommeil,

Dans le creux de sa main prend cette larme pâle,
Aux reflets irisés comme un fragment d'opale,
Et la met dans son coeur loin des yeux du soleil.

 

 

Publié dans Un samedi en poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Milora 02/05/2011 22:09



Ouais, Baudelaire il écrit bien (

Minyu 03/05/2011 11:48



Ben oui mais il était comme ça, qu'est-ce que tu veux que je te dise ^^


En fait, j'ai mal formulé : j'aime tous les poèmes que je poste, et Le chat, par exemple, fait partie de ceux que je préfère de lui. Mais j'adore aussi ses poèmes beaucoup plus noirs, et
en fait c'est peut-être ridicule mais j'ai un peu peur que ça fasse fuir les lecteurs >.<